NON au parking sous la Place du Marché

Pour notre ville

Chargement…

À Vevey, de nombreuses personnes se plaignent du trafic, des bouchons, du bruit, de la pollution et des dangers que courent les enfants et les personnes âgées. Ces problèmes nécessitent des solutions. Notre objectif est donc de préserver et si possible améliorer la qualité de vie de la population veveysanne, mais aussi de conserver l’attractivité économique, culturelle et touristique de Vevey.

Pour cela, il ne faut plus attirer le trafic motorisé au centre-ville. Nous souhaitons que la Place du Marché devienne une place publique de qualité. Glisser les voitures sous une dalle, comme on mettrait la poussière sous le tapis, installerait définitivement le trafic et les bouchons au cœur de Vevey.

C’est pourquoi le Conseil communal a approuvé à une large majorité un Plan directeur du stationnement qui prévoit suffisamment de places de parking tout en préservant la qualité de vie de la population.

Des dizaines de millions pour ne rien résoudre ?

Mettre demain sous la place le même nombre de voitures qu’il y en a aujourd’hui dessus ne changerait évidemment rien aux problèmes de trafic et de pollution. Il y aurait toujours les mêmes bouchons dans les rues et carrefours adjacents, les mêmes automobilistes à la recherche de la place idéale et les mêmes émissions de CO2 et de particules fines. Cette initiative est le moyen le plus cher de ne résoudre aucun problème.

Le pire endroit pour un parking

Contrairement à bien d’autres grands parkings, la Place du Marché n’est pas sur un axe routier principal. Y maintenir un aspirateur à voitures, c’est entretenir et même aggraver le trafic au centre-ville, notamment sur le giratoire de la Gare ainsi que sur les axes Nestlé-Torrent et Simplon-Italie. Toutes ces rues devraient plutôt inviter à flâner, à s’arrêter dans des commerces ou des restaurants, ou à aller se balader au bord du lac.

Nous défendons une approche globale de la mobilité à Vevey pour gagner en qualité de vie. Et pour que Vevey garde son attractivité économique et culturelle, il faut cesser de favoriser le trafic motorisé au cœur de notre ville.

Un serpent de mer qui surgit du passé

Notre société évolue vers de nouvelles pratiques en matière de mobilité. La Confédération et les cantons encouragent le développement des transports publics et la mobilité douce, le taux de motorisation des citadins baisse et les jeunes sont de moins en moins intéressés à passer leur permis de conduire. Les initiants ignorent cette évolution et persistent dans une vision passéiste.

Une fausse bonne idée

Un parking sous la Place du Marché s’inscrit dans une vision à très court terme. Ce serait la garantie d’un blocage durable de la circulation dans le centre, principalement autour de la Place de la Gare. Les grands perdants seraient bien entendu la population veveysanne et, quoiqu’ils en pensent, les commerçants et les restaurateurs.